Un café-restaurant solidaire à Agen ?

café solidaire

Une étude de contexte a été réalisée par l’association Stand’UP. Le constat est le suivant : la solitude et l’isolement touche de plus en plus de monde, peu importe leurs milieux sociaux ou leurs revenus. Agen n’échappe pas à cette réalité. Souvent, la précarité renforce l’isolement car de plus en plus de personnes s’interdisent aujourd’hui d’avoir une vie sociale en raison de leurs faibles moyens financiers.

1         L’origine du projet

L’association Stand’UP depuis sa création, en juin 2010 a développé des projets de proximité afin de répondre au mieux aux attentes des participants : après-midi jeux de société, tournois sportifs,  concerts, réveillons de Noël, etc. Au cœur de chaque évènement : l’échange et la convivialité. Sur ces manifestations ponctuelles, Stand’UP accueille en moyenne deux cents participants. Chaque évènement est considéré comme une occasion de rassembler les personnes dans l’Agenais autour des valeurs qui nous sont chères comme la solidarité, l’entraide, l’amour et la tolérance.

Depuis plusieurs mois, les bénévoles et les bénéficiaires expriment de plus en plus nettement le besoin de mettre en place des temps d’échanges plus réguliers. Ils souhaitent pouvoir se retrouver au-delà des temps d’animations proposées par Stand’UP. L’association ne dispose pas de local, ce qui limite grandement la capacité de l’association à élargir ses actions à destination du grand public.

Face à ce double constat, d’une part celui des limites de l’association et de l’autre celui des attentes émanant des adhérents et des bénéficiaires, l’idée d’ouvrir un café-restaurant a germé : que Stand’UP puisse proposer un lieu de rencontres, d’échange et de partage dans la durée qui permette de poursuivre les liens créés lors des manifestations ponctuelles de l’association. Ainsi, à l’instar de nos manifestations, ce lieu serait également un lieu intergénérationnel, à forte mixité sociale.

2         Le projet porté par Stand’UP

Le café-restaurant fonctionnerait selon des plages horaires adaptées afin de favoriser sa fréquentation par un plus grand nombre. Durant les créneaux d’ouverture, des activités permanentes et ponctuelles seront proposées. Un planning des animations sera alors élaboré avec les personnes impliquées dans le fonctionnement du tiers-lieu.

L’activité principale portée par Stand’UP nécessite la création de trois emplois, dans un premier temps. Pour simplifier la gestion, encadrer aux mieux les bénévoles-cafetiers et coordonner l’utilisation avec les partenaires, il faudrait créer un poste à temps plein. Quant à la partie cuisine, il est question de proposer de la petite restauration le midi et d’ouvrir seulement deux soirs par semaine en proposant une sortie « restaurant » à des prix abordables pour des personnes ne pouvant pas s’octroyer de telles sorties. Deux postes (un cuisinier et un commis) sont nécessaires. Le service pouvant être assurée par des bénévoles.

3         Le café-restaurant vu par Stand’UP

Dans ce lieu, il s’agit de créer les conditions favorables à l’échange et à la discussion, sans pour autant que l’argent ne constitue un frein.

3.1     Un lieu de vie participatif

Conformément aux besoins exprimés par les adhérents et les bénévoles de l’association, ce tiers-lieu serait un lieu d’échange et de partage ouvert à tous. La gestion et l’animation du lieu s’effectuerait selon un mode participatif. Il serait tenu essentiellement par des bénévoles. Ceux-ci  proposeraient des animations et activités selon leurs compétences. L’idée est que ce lieu devienne un véritable espace d’échange de savoirs et de savoirs faire. Autrement dit, que ceux qui s’impliquent puissent partager avec les adhérents-bénéficiaires leurs passions et leurs loisirs. Les bénévoles qui le souhaitent, pourraient contribuer au bon fonctionnement du café associatif, du restaurant ou en confectionnant des tartes salés ou sucrés, des gâteaux, etc.

3.2     Un lieu de consommation locale et solidaire

Ce projet a pour objectif de s’inscrire dans une éthique de consommation locale et solidaire. Depuis 2010, Stand’UP sollicite régulièrement des entreprises et des agriculteurs locaux pour s’approvisionner lors de ces manifestations. Dans le cadre de ce projet, nous comptons donc solliciter les partenaires actuels de Stand’UP et développer de nouvelles relations avec toutes les entreprises qui ont conscience de leur responsabilité sociétale.

En ce qui concerne l’éthique de consommation solidaire, Stand’UP poursuit ses efforts pour développer des échanges commerciaux basés sur le principe de libre participation. A l’instar de la majorité de nos manifestations, nous ne fixons pas de prix pour les consommations (boissons, alimentations), chacun est libre de fixer le prix de ses consommations. L’argent n’est alors pas un frein à l’accès aux loisirs. Stand’UP ne souhaite pas développer une politique d’assistanat.

3.3     Le public visé

Ce projet associatif reste ouvert à tous ceux et toutes celles qui souhaitent apporter leur pierre à l’édifice. Il est important que chacun se sente libre dans sa participation en tant que bénévole et adhérent et surtout que chacun  se sente respecté et accueilli tel qu’il est. En ce sens, le public visé par le projet, sont les citoyens de l’Agglomération d’Agen, les jeunes, les moins jeunes, les familles, quelques soient leurs origines sociales ou professionnelles. Tout le monde y est le bienvenu !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *